Rencontre de Aldo et Jean-Pierre

C’était un petit café sans âme ni charme qui allongeait ses tables de bambou le long du macadam. L’espace y était étroit mais suffisant cependant pour que l’on puise y installer 2 à 3 consommateurs.